2eme conseil d'école primaire

Compte rendu du deuxième  conseil d'école

                                              Année scolaire  2008-2009 le 05/02/2009

 

 B.C.D. de l'école  à 17h30,    31 personnes sont présentes.

Avant propos.

 

Monsieur Matarin remercie  tous les membres du conseil d'école d'être là ce soir, certains vont arriver en retard, d'autres sont excusés (Mme Canniccioni notre inspectrice).

 

Deux secrétaires de séance  taperont le compte rendu (un enseignant et un parent d'élève), ils  le soumettront au directeur qui le communiquera aux  membres du conseil d'école. Pour l'approuver, ceux-ci  le signeront et le directeur le transmettra à Madame l'Inspectrice  et à chacun des membres du conseil. Prise du compte-rendu : Mme.Caruelle  pour les parents  d'élèves, Mme Vacher Marie-France  pour les enseignants.

Nous sommes nombreux et comme d'habitude, monsieur Matarin voudrait que quelqu'un donne la parole à celui qui se manifestera d'un geste  en notant dans l'ordre ceux qui veulent parler. Dans cette optique là M Vincent jouera ce rôle. Monsieur Matarin souhaite que l'écoute, le dialogue, la sérénité soient toujours présents lors de ce conseil d'école. Dans de telles conditions nous pouvons commencer.

 

Le directeur remercie tout le monde pour leur présence.

Dans un souci d'équilibre, d'équité et pour entretenir une attention sereine, les différentes demandes des enseignants, des associations « La semaine des Quatre jours  «Nos  Marmots et leur école » et la  F.C.P.E.   seront abordées alternativement. Les différents points ne sont pas hiérarchisés et sont les suivants.

Ecole G. Bastide.

1)  Opération de sécurité dans un car : opération  « Transport attitude » pour les 3 cm2 avec

Hérault Transport. La demande est partie, le rendez-vous est pris pour le 26 février. Cette

Opération sécurité est prévue en deux ateliers d'une demi heure chacun : les élèves montent dans le bus avec le cartable,

Consignes de sécurité et évacuation puis atelier vidéo.  Mme Emiel, Mme Vacher et Mr. Vincent

sont inscrits pour cette activité.

Semaine de 4 jours.

2)  Présentation et approbation de notre projet « Aménagement cour de récréation » défini par le groupe de travail lors des réunions précédentes. Ce projet a été travaillé plusieurs fois avec des groupes de parents d'élèves, d'enseignants et la municipalité. Il sera financé par « La semaine des 4 jours. » Mme Cérès présente le projet avec Mr. Matarin à l'aide d'un plan : coin calme avec des tables (4) par rapport aux arbres ; les tracés existants sont conservés ; Mme Cérès  propose l'aménagement du carré (ancien puits) : l'aménager en mettant des bancs autour d'une jardinière (présentation du plan ; de photos) ; la zone calme sera délimitée par des pochoirs qui matérialiseront ce coin. Création d'une zone ludique dans le circuit prévention routière (zone non utilisée) près des arbres : zones billes, petites voitures etc. ....seront  faites selon les vœux des enfants. Création d'une zone sportive foot, basket  hand-ball et hockey (le matériel sera démonté avant chaque période de vacances)

Remarque de Mr. Lopez (adjoint aux finances) « Est-ce que la zone calme ne sera pas trop envahissante et les enfants pourront-ils courir ? » Réponse : « Il n'y aura pas de problème de ce côté-là, la zone déterminée par le groupe de travail est proportionnelle à celle utilisée actuellement. »

Mr Breysse (Monsieur le maire)  félicite les groupes qui ont travaillé sur ce projet.

Mr. Lopez : « Laisser le matériel dehors, cela ne risque-t-il pas de provoquer des accidents ? » Réponse : « Non...Il peut y avoir des accidents comme dans n'importe quelle cour de récréation, les structures sont aux normes et  déjà existantes dans d'autres écoles. »

Mr. Breysse demande quel financement l'association « La semaine des 4 jours »  offre à ce projet. Réponse : 3000 euros. Mr. Breysse félicite à nouveau cette initiative et le financement offert. Quand peut-on commencer à mettre en route ce projet ? Réponse : Mr. Breysse : « Le plus vite possible. »Mr. Lopez demande quand l'association est prête pour commencer. Mme Cérès : «  Nous sommes prêts et les fonds sont disponibles. » Finalement Mr. Breysse fixe la période des vacances de Pâques pour pouvoir commencer les travaux dès le 06 Avril 2009.

 

Les marmots et leur école.

3)  Soutien scolaire fait par les instits : Bilan, mise en pratique par les instits, retour des enfants, retour des parents dont les enfants sont en difficulté... Mr. Matarin a fait parvenir la lettre à l'inspectrice signalant le refus d'un certain nombre de parents. L'inspectrice en a pris acte et demande que les enseignants notent les enfants proposés comme absents car il s'agit d'un temps d'enseignement. - Mme Citerne précise que si les parents refusent le soutien, l'enseignant ne doit pas accueillir les enfants dans la classe,  pour des raisons de responsabilité entre autres. Les enseignants ne sont pas d'accord avec l'avis de l'inspectrice. - Mr Vincent rejoint la position de Mme Citerne. - Bilan assez positif de l'avis de Mr.Matarin d'après ce qu'il a entendu. - Mme Del Corso précise que l'on ne prend que les enfants qui ne relèvent pas du RASED. - Mme Brugidou donne le cas d'un enfant qui se cache pour ne pas aller travailler durant l'interclasse.  Monsieur Matarin annonce qu'un enseignant lui a dit qu'un de ses élèves « ferait exprès d'être nul » (sic)  pour faire le soutien- M.Jouvencel (FCPE) demande s'il s'agit de l'accompagnement scolaire ou du soutien scolaire ? On lui précise la différence, l'accompagnement scolaire n'a rien à voir avec ce dispositif. - Mme Rapin (Nos marmots et leur école)  « Démarche faite dans les classes auprès des parents pour demander le refus du soutien scolaire » Certains enseignants  précisent le nombre de parents qui ont répondu favorablement au boycott du soutien, suivi massivement. - Les enseignants disent qu'ils vont reprendre le soutien scolaire à partir de la rentrée prochaine (23 février 2009) - M. Vincent prendra ce temps pour rencontrer les parents et donner les résultats des évaluations de CM2 à ses parents d'élèves. - M. Lesseur ne sait pas encore quand il va reprendre le soutien scolaire.

 FCPE

4) Question  avec proposition de motion.

Quelle activité est mise en place par les parents qui gèrent une demi classe pendant que l'enseignant est en atelier informatique ? En général les parents sont en BCD ; ils ont un travail de recherche, d'enquête proposé par l'enseignant et  à faire avec les enfants. Ils sont aidés de Brigitte. (Contrat C.A.V.) - Certains enseignants font  demi groupe informatique et demi groupe en anglais dans leur classe. (Avec le professeur) - Parfois c'est l'inverse, le parent fait informatique pendant que l'enseignant est en BCD.

La FCPE propose la motion suivante : Voir Pièce jointe n°1

 Un parent d'élève dit qu'ils sont tous choqués sur le fait que l'on soit obligé de faire appel aux parents pour palier au manque de personnel. - Certains enseignants disent qu'ils ne font plus informatique car ils ne le peuvent pas (Mme Citerne)

5) Aménagement du rangement à côté de la chaufferie. Ca s'est fait hier et ce matin.

6) Visite médicale enfants / instituteurs ? Mr. Matarin dit que pour les enseignants il n'y a plus aucune visite médicale obligatoire, aucune médecine du travail. Autrefois il y avait une radio des poumons. Cela fait des années que l'on n'a pas passé de visite.

M Breysse indique que c'est aberrant que cela ne se fasse pas.

Mr.Matarin : « Pour les élèves, l'infirmière du secteur a précisé en début d'année scolaire qu'elle ne viendrait pas pour la visite médicale des CP et des CM2 car elle ne pouvait pas étant à mi-temps. L'année dernière elle a donné priorité à Cournonterral, cette année elle la donne à Pignan. Mr Matarin a téléphoné pour dire son indignation auprès du responsable. » - Les associations vont faire une lettre pour demander que les visites médicales des CP, CM2 ET ENSEIGNANTS soient effectuées. - vote : Contre : 0 Pour : unanimité ; abstention : 0

 Voir pièce jointe N°2

7) Passage en 6eme : évaluation que sur le français et les maths. Les autres matières peuvent elles ne pas être évaluées ? M Matarin dit qu'effectivement  ce ne sont que les résultats en français et en maths qui sont précisés sur ces dossiers. - Mme Rapin pense que si un enseignant le voulait il pourrait ne faire que des maths et du français. - Il lui est précisé qu'il y a un programme aussi pour les autres matières. - M Vincent précise que tout passe au collège : le dossier des évaluations de l'élève en CM2. - Mr.Matarin dit qu'il a demandé un temps de liaison CM2 - 6ème auprès de l'inspectrice avec la principale du collège de Pignan. On attend la réponse. - Mr Jouvencel dit qu'une semaine d'adaptation au collège avant la reprise de septembre était organisée par ce dernier. - Mme Baurens : « La principale actuelle refuse d'organiser cela. » - Une visite est prévue pour les futurs élèves en juin cette année. - Mr Jouvencel dit qu'il y a un problème de financements avec le collège. 

 

8) Les élèves qui vont en accompagnement scolaire ne devraient-ils pas bénéficier d'un ticket restaurant n'incluant pas la part ALAE dont ils ne profitent pas ? Mr Lopez : « L'idée est séduisante mais quand on y regarde de plus près cela poserait des problèmes ; de plus c'est une fois par semaine par enfant (60 c par semaine d'économisé) ; on a bien baissé le prix de l'ALAE cette année. Ne sachant pas qui va au soutien et qui n'y va pas, c'est difficile de mettre cela en place. Pour l'instant c'est non.

Parent d'élève : « Cette réponse on l'attendait. C'était pour mettre le doigt dessus. »

Mme Gay (ALAE) : « Je comprends ; l'ALAE c'est un temps de repas et d'activités. Il y a donc ce temps de repas. »  - La municipalité : « Un nouveau logiciel va être installé et les choses seront plus faciles alors à gérer sur ce sujet. » - M Jouvencel : « Est-ce que ça inclut quelque chose au niveau des enfants ? » - « Pas de badge au niveau des enfants, pas de biométrie. Il y aura identification visuelle et humaine des enfants. » - M Lopez : « Il y a parfois 81 tickets  non payés pour certaines familles ; 597 repas restent dus. » Mr Jouvencel précise qu'au collège il y a le même problème, il y a des cas sociaux. La municipalité dit qu'elle aide en toute discrétion les familles en difficulté.

9) Tapis à changer aux entrées des deux bâtiments et un tapis d'entrée à installer  avant l'escalier d'accès à la BCD. Les jours de pluie, on salit tout l'escalier. Mr. Breysse dit qu'effectivement il y a eu un retard mais que cela va être fait.

10) Aide personnalisée, évaluations. Déjà parlé pour l'aide personnalisée

11) Sondage à suggérer sur la violence à école ; Perception des instits face à ce problème, puis réunion d'info avec les parents si nécessaire. Perception des enseignants : rien de plus - Mme Citerne : « Plutôt tranquilles » - Mr Lesseur : « Retour des intervenants en patinoire : les élèves se comportent bien. »  - ALAE : « Au niveau de la violence, les grands sont calmes. Il n'y a rien de spécial à noter. » Les problèmes se gèrent normalement.

 

12) Des travaux d'insonorisation de la cantine G. Bastide sont-ils programmés ? Mr Lopez et Mr Breysse : « Il existe des travaux importants dans la cantine centrale pour avoir les repas fait à Cournonterral. Cela demande un gros budget pour la municipalité.  Il est vrai que le local  cantine esplanade est bruyant mais rien n'est prévu. »  M. Nicaise : « Des systèmes temporaires n'existent pas car il y a des normes. »

 

13) Le point sur la porte d'entrée du bâtiment central. Un expert est venu, l'affaire est en cours. Mr Lopez : « Il existe une Garantie décennale pour la porte, mais l'entreprise qui l'a posée a fait faillite. Il faut se tourner  vers l'assurance ; une solution va être mise en place à la fin du mois et l'on va faire faire les travaux  par les employés communaux : On récupère les matériaux, on les arrange et le devis qui était de 6000 € est rabattu à 1000 €. »

14) Suggérer la mise en place d'une boîte pour les enfants : but : mettre leurs idées pour l'école mais aussi dire les problèmes qu'ils rencontrent (bouc émissaire) Mme Citerne : « Qui les lit ? Quand ? » - FCPE : « Il faut en discuter car il y a un côté délation qui peut poser problème. » - Mme Citerne : « Je l'ai fait dans la classe ; il faut que ce soit bien cadré sinon c'est ingérable. » - Mme Caruelle : « Est-ce que les enfants savaient à quoi servait cette boîte ? » Réponse : « Au début, cela  a été tout et n'importe quoi. » - Mme Caruelle : « Idée de faire un conseil d'école d'enfants  déjà présenté au conseil d'école de juin dernier ?» ; Réponse : « Cela représente beaucoup d'heures de travail » - Mme Rapin : «  Pour aider les enfants boucs émissaires, cela peut être important. » - Mme Citerne ne pense pas que cet aspect là puisse exister. - Mr Lesseur : « Un conseil d'école avec des enfants c'est très compliqué. L'anonymat pose un problème puisqu'on ne sait pas qui dit cela. L'intérêt est que l'enfant s'identifie. » - Mme Caruelle : « Tout dépend de ce à quoi doit servir la boîte. » - Mr Vincent : « Se réunir entre personnes volontaires pour essayer de mettre en place quelque chose de cohérent, de réfléchi. » - Mme Citerne : « Si tous les enseignants ne participent pas cela ne sert à rien. Autant faire des ateliers philo en classe. » - Mr. Matarin : « Voir qui est intéressé et si les parents peuvent être intégrés à cela. » - Mme Gay (ALAE) : « J'ai eu cette expérience ; il faut un projet ; il ne faut pas d'anonymat. Entre les animateurs, moi et les enseignants il y a communication, dialogue pour faire avancer les choses. Quand il y a un problème, celui-ci finit toujours pas émerger. Les boîtes c'est important mais il faut un projet. » -  Mr Jouvencel : «  Problème au collège avec l'anonymat car il y a eu des lettres calomnieuses. C'est dangereux. Il faut donner la parole citoyenne aux enfants. » - Mme Caruelle : pour les problèmes de boucs émissaires et autres problèmes rencontrés par les enfants, un débat en classe, non anonyme, pourrait être une solution, et la boîte à idées servirait, de manière anonyme, pour des suggestions positives relatives à l'école et à la vie en classe »Mme Del Corso : «  On peut envisager un délégué par classe. C'est à voir. »

 

15) Des suppressions de classe sont-elles prévues à la rentrée de septembre 2009 à Cournonterral ? Normalement non ; Madame l'Inspectrice a téléphoné pour connaître le nombre d'enfants et la Clad est comptabilisée dans le nombre de classe. Ce n'est pas une classe fixe les effectifs tournent. Si les élèves sont répartis sur 15 classes et 16 classes ce n'est pas le même résultat. On ne comptera pas la Clad comme classe existante puisqu'il n'y a pas d'élèves inscrits à l'année dans cette classe.

Prévisions : 390 élèves pour l'an prochain. L'inspectrice : 379 élèves - l'inspecteur académique : 389 élèves

Mme Baurens : «  Cela fait 26 élèves de moyenne, ce qui est énorme. » D'autant plus que la municipalité nous a appris qu'un lotissement de 250 habitations  (maisons individuelles et logement sociaux) allait être construit.

 

16) Pour l'ALAE : Bilan de la mise en place de l'affichage du trombinoscope des animateurs ainsi que de la liste des activités sur le panneau d'affichage de l'école permettant de reconnaître les animateurs ALAE et de savoir ce que font les enfants lors des temps péri scolaires. Mme Gay  s'excuse ne  pas l'avoir mis. Etait-ce forcément intéressant de mettre le trombinoscope. Les activités seront affichées ainsi que le trombinoscope si la demande est toujours faite. - Mme Rapin : « Beaucoup de parents ne savent pas qui est qui parmi les animateurs. » - M Bridiau : « Il y a encore beaucoup de parents qui ne connaissent pas le nom des enseignants. »

 

17) Motion proposée par les représentants FCPE des parents d'élèves à propos des évaluations CM2. Voir pièce jointe N°3

 

Mr. Matarin : « Nous avons fait passer les évaluations ; tout est anonyme - tous les enfants sont des numéros - les trois classes sont mélangées - Mr.Matarin dit qu'il y a eu un problème pour la classe de Mr. Vincent au niveau du relevé des évaluations. - tout a été envoyé dans l'état. - Il y a eu beaucoup de problèmes dans beaucoup d'écoles. - Nous avons eu un conseil des maîtres pour régler les choses ; les évaluations ont été passées et envoyées. - Ailleurs l y a eu des problèmes lors de la remise des livrets ; des parents ont bloqué ces évaluations dans certaines écoles.» - Mme Baurens : « Ces évaluations  sont illégales car la CNIL n'avait pas donné son accord !  Nous n'aurions pas dû les faire passer   »

FCPE : « Que les évaluations soient sur Internet avant qu'elles ne soient passées c'est inadmissible. » - Mme Brugidou : « Ce n'est pas l'inspection qui a mis ces évaluations sur Internet. » - M. Lesseur : « La version électronique a existé pendant la mise en place sur papier. En Haute-Garonne 29% de remontée seulement des résultats ; ils n'auront jamais 100 % de retour et les résultats seront faussés. » VOTE  de la motion : Contre : 0 ; Pour : unanimité ; Abstention : 0

18)  Vente des tickets - les nouvelles organisations? - Bilan des travaux et de la qualité repas.  - les nouveaux horaires sont très contraignants (parent FCPE) - Mr Nicaise : « Nouveau logiciel permettra d'assouplir le service. » - Les parents insistent pour dire que c'est très frustrant de venir et d'être obligés de repartir sans ses tickets. - M Breysse : « On va faire en sorte que ce soit plus souple. »

 

19)  Base élève : les constatations. (Déjà parlé)

20) L'école et les nouvelles directives... Il faut écouter les infos. - Mr Lesseur : « La semaine des 4 jours est une décision qui dépend du conseil d'école. Il faut se pencher sur la question du rythme de l'enfant pour essayer de trouver la meilleure des solutions. »

 

Mr.Matarin : « Vocal'Isa répètera dans l'école dimanche 1 mars ou dimanche 22 mars. »

Mr Matarin remercie tout le monde pour leur présence. Il est 19h50

  

Pièce jointe N°1

                                          MOTION  de la F.C.P.E.

 

Afin que des ateliers informatiques puissent se dérouler dans des conditions satisfaisantes, les enseignants ont besoin de dédoubler leur classe. Un demi groupe travaille en atelier informatique avec l'enseignant pendant qu'un demi groupe est pris en charge par un parent d'élève.

Nous souhaitons que, sur le temps scolaire, nos enfants soient pris en charge par un personnel compétent. Nous demandons donc la création de postes statutaires.

En outre, nous regrettons que les parents qui devraient représenter « un plus » pour l'école en soient réduits à pallier le manque de personnel de l'Education nationale.

 

 

Motion adoptée à l'unanimité.

 

 Pièce jointe N°2

 

 

•                                                                                                                                                                                                               

 

 

                                                             Cournonterral, le 05/02/ 2009                                     

 

                      

 

Les associations de parents   d'élèves de Cournonterral           (F.C.P.E. ;  Les marmots et leur école ; La semaine de Quatre  jours)

 

                                 

                                                A

 

Mme Canniccioni

                                                               Inspectrice de l'Education Nationale

                                                                         Circonscription de Gignac     

 

OBJET : visite médicale.

 

 

     Au su des informations données par le directeur de l'école (impossibilité de faire passer une visite médicale aux CP), nous, parents délégués des trois associations « F.C.P.E. » « Nos marmots et leur école » et « La semaine de Quatre jours » demandons avec la plus grande force que la  visite médicale obligatoire (art L.541-1) des CP et CM2 soit faite cette année.

         Nous appuyons aussi notre demande pour que le personnel en contact avec nos enfants soit aussi soumis à une visite (a.541-2) :

« Tous les membres du personnel des établissements d'enseignements et d'éducation, publics ou privées et, toutes les personnes se trouvant en contact habituel avec les élèves dans l'enceinte des dits établissements sont obligatoirement soumis, périodiquement, et au moins tous les deux ans, à un examen médical de dépistage des maladies contagieuses. »

Nous comptons sur vous afin que vous appuyiez notre demande puisque nous sommes sûrs que  vous n'ignorez pas l'importance de ces visites.

 

 

 

 

 

Pièce jointe N°3                           MOTION DE LA F.C.P.E.

 

Nous regrettons de n'avoir été ni informés, ni consultés par le ministère de l'Education nationale à propos de ces évaluations.

Ces évaluations portent sur l'ensemble du programme, or, en janvier, les enfants ne peuvent logiquement maîtriser l'ensemble des compétences attendues en fin de CM2. Nous demandons donc que les évaluations  portent uniquement sur la partie du programme étudié.

Nous nous inquiétons de l'utilisation des résultats et de leur diffusion par voie électronique. Est-ce un moyen pour sélectionner les élèves avant l'entrée en sixième ? Serviront-ils à classer les établissements ? Nous demandons donc que les résultats ne soient communiqués qu'à l'élève et à sa famille.

Enfin, ces résultats vont à l'encontre du principe d'égalité qui est une valeur et un principe de la République et de son école. En effet, ces évaluations sont disponibles sur Internet donc accessibles à certains. Nous demandons donc que ces évaluations ne soient en aucune manière prise en compte pour évaluer les élèves. Elles doivent être repensées par le ministère en concertation avec les enseignants et les parents d'élèves.

 

MOTION adoptée à l'unanimité.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site